Le Serment

Le Haut et Noble Serment des Arbalétriers de St Jean Baptiste, mieux connu sous le terme « le Serment », s’est associé aux associations de la Double d’Enghien qui fête ses trente ans et du Cyclo Bol d’air qui fête ses quarante ans… pour fêter ses 30 ans de renaissance.

En fait, on trouve les premières traces du Serment dans les années 1300… c’est donc depuis près de 700 ans que le serment d’Enghien existe !

Créé par le Seigneur Wauthier III d’Enghien, les arbalétriers avaient pour but de protéger la ville… Ce n’était pas la seule guilde, il y avait aussi le Grand Serment des archers de Notre Dame, Le Serment des archers de Saint-Sébastien, Le serment des Arquebusiers de Saint-Christophe et plus tard la confrérie des arbalétriers de Ste Anne… mais le serment des Arbalétriers de St Jean Baptiste était le plus ancien.

Le serment a servi les différentes familles qui ont été présentes dans notre commune aux différentes périodes de notre histoire locale et dont combinaison des blasons forment aujourd’hui le blason du serment, à savoir les d’Enghien, les Luxembourg, les de Clève et finalement les d’Arenberg.

Le serment s’est mis en léthargie en 1869, date à laquelle l’activité s’est suspendue… jusqu’en 1984.

Quatre amoureux du patrimoine Enghiennois, les regrettés Louis Vincart, Michel Claessens, Yves Delannoy et Georges Devroede redonnaient vie au Serment.

Trente ans plus tard, le serment est plus vivant que jamais. Chaque vendredi soir, une vingtaine de membres s’exercent au difficile art de l’arbalète dans notre magnifique local, qui est un petit musée.

Ce fut un travail important de rendre à la buanderie de l’ancien château dans un état de délabrement important le charme qu’il a aujourd’hui. Permettez-nous de remercier la commune qui continue à nous louer ce local que nous nous faisons un devoir de continuer maintenir et à embellir.

Nous avons acquit en 2014 une nouvelle grande toile de 3 m2 des années 1620-1630 qui a été restaurée et qui montre à gauche des rois arbalétriers et à droite des édiles de notre cité.